Entretient

Entretien du système de récupération d'eau de pluie

Qu’il soit sous la forme d’une simple vérification, d’un nettoyage des pompes, d’une vidange des cuves  ou d’un remplacement des filtres, l’entretien du récupérateur d’eau de pluie doit être régulier et consigné dans un carnet sanitaire. Obligatoire, cet entretien requiert l’intervention de professionnels qui proposent souvent des contrats annuels d’entretien.

Devis gratuit pour la récupération d'eau de pluie

Principes de l’entretien du récupérateur d’eau de pluie

L’entretien du récupérateur d’eau pluviale est une obligation imposée par la réglementation. Si l’entretien n’est pas fait ou si le système de récupération est devenu défectueux, l’agent du service des eaux pourra lors d’une visite de contrôle exiger la fermeture du système.

Tout entretien doit être consigné dans un carnet sanitaire où est retracée la vie de l’installation. L’entretien doit se faire au minimum tous les six mois. Néanmoins, des éléments comme les filtres requièrent une surveillance hebdomadaire.

Bon plan : Pour réduire le prix de l’entretien, les installateurs proposent souvent un contrat annuel d’entretien. L’installateur saura vous remercier de votre fidélité par une réduction appréciable du prix de l’entretien.

Guide pour entretenir le récupérateur d’eau de pluie : filtres, cuves, pompes, disconnexion…

Chaque élément du récupérateur d’eau de pluie nécessite un entretien spécifique :

- La crapaudine et les pré-filtres chargés d’éliminer les déchets les plus grossiers doivent être nettoyés  toutes les semaines pour éviter une baisse du débit dans la distribution des eaux de pluie.

- Les filtres plus élaborés tels que les filtres à cartouche (céramique, charbon actif…) doivent être remplacés annuellement. Pour les cartouches stérilisantes, l’analyse d’un échantillon d’eau de pluie permet de contrôler l’efficacité de son action bactéricide.

- Si la filtration par traitement UV ne demande aucun nettoyage, l’entretien annuel reste nécessaire. Il doit être fait par un professionnel : les rayons UV sont dangereux pour la peau et les yeux.

- Les filtres aériens comme la grille anti-moustiques doivent être contrôlés tous les six mois.

Les cuves nécessitent un nettoyage et une vidange chaque hiver pour éviter la contamination du stock d’eau de pluie et la prolifération d’algues ou de champignons. Il est d’autant plus conseillé de vidanger la cuve en hiver que certains réservoirs comme la cuve en plastique (surtout si elle est installée en hors-sol) ne résistent pas aux températures négatives. Vidanger la cuve en période de gel hivernal, c’est réduire le risque de fissures de la cuve.

Les cuves intégrées aux groupes hydrophores et aux stations de pompage doivent être vidangées et nettoyées annuellement.

  • Disconnexion :

En cas d’usage de l’eau de pluie pour des besoins internes à l’habitat (WC, machine à laver…), l’entretien doit garantir le respect de la norme EN1717 pour éviter toute contamination de l’eau potable par l’eau de pluie : vérification du système de disconnexion, des clapets anti-retour, de la surverse totale, de la station de pompage

  • Vannes, robinets et signalisation :

Les vannes et les robinets doivent être utilisés au moins tous les six mois pour vérifier leur fonctionnement. La présence de la signalisation et du pictogramme « eau non-potable » est à vérifier tous les six mois.

Annonces idlead
A découvrir

Norme EN1717

Norme EN1717

Pour permettre une utilisation sereine de l’eau de pluie, l’ensemble du système...

Annonces idlead